top of page
  • Photo du rédacteurEmilie Michel

S'épuiser à répéter ou responsabiliser ?


Voici la création d'une stagiaire à la formation "Poser un cadre secure et responsabilisant" . Marion Michas et son équipe périscolaire accueille des enfants chaque matin avant l'école, Les enfants arrivent à des moments différents : certains dès l'ouverture, ils ont alors toute latitude pour choisir leur activité ; d'autres arrivent quand il est presque le temps de partir. A chaque fois qu'un enfant de cette seconde catégorie souhaitait commencer un jeu, la réponse était négative. Réponse vécue comme injuste par l'enfant quant au même moment d'autres finissaient de jouer.

C'est donc avec beaucoup de patience que les animateurs-trices expliquaient les raisons du refus, relativisaient la frustration ressentie "tu pourras y jouer ce soir ça va aller". Et en même temps, les professionnels avaient le sentiment que plus ils répétaient le refus, plus les demandes étaient nombreuses et insistantes.


En observant la situation, nous nous sommes aperçus que le seul repère de l'enfant dans le temps et donc dans le choix de l'activité était l'adulte. "C'est l'adulte qui dit oui ou non, j'obéis ou je me rebelle... ?" Pour bons nombres d'enfants, la réponse était "Je me rebelle !" Gentiment, pas forcément en frontal mais en insistant "allez, s'il te plaît !!!" (yeux de biche et petite moue) ou en faisant mine de ne pas avoir entendu "Quoi, tu viens de dire à Jean, qui est à côté de moi, que ce n'était pas possible ? Pas entendu !" (tout en continuant à sortir le jeu, on ne sait jamais...). C'est de bonne guerre, mais c'est épuisant !

L'adulte prend donc toute la responsabilité de commencer ou non un jeu en fonction du jeu, de l'heure, de l'enfant...


Et si nous redonnions aux enfants toute la responsabilité qui leur est dûe ? Marion et son équipe ont donc imaginé cette horloge qui devient le nouveau repère de l'enfant. La photo représente le temps de 8h à 9h :

- En vert : activités longue et courtes (demande prépa et manutention) comme peinture, activité manuel, motricité..

- En jaune : activités courtes : jeux, puzzle , lecture, dessin…

- En orange : rangement, lavage de main , chaussure , blouson

- En bleu : pédibus

Un rond est propre à chaque heure : 7h 8h, 16h 17h, 17h 18h et 18h 19h


Sont concernés des enfants de maternelles et d'élémentaires. Le fonctionnement de l'horloge a été présenté une fois. Quand un enfant demande si il peut faire telle ou telle activité, l'adulte ne répond pas mais renvoie l'enfant à sa responsabilité "d'après toi ?", en lui montrant l'horloge. De la même manière, quand un enfant sort un jeu inadapté par rapport au temps qu'il reste, l'adulte responsabilise l'enfant : " l'aiguille est dans le jaune." cela peut suffire ou "Tu décides de choisir une activité adaptée au temps qu'il te reste ou tu décides de ne rien faire, que veux-tu faire ?"


L'expérience est en place depuis quelques semaines. Les professionnels constatent une plus grande autonomie dans le choix des activités. Globalement, les enfants passent beaucoup moins par l'adulte. On ne répète plus (ou presque plus). Les enfants prennent leurs responsabilités. Il a aussi été constaté une meilleure gestion de la frustration. Quand un enfant se dit par lui-même qu'il aimerait beaucoup jouer à ce jeu mais au vu de l'aiguille, il n'aura pas le temps, c'est sa décision. Sa frustration se libère plus facilement que lorsqu'elle est vécue comme le fruit d'une injustice.


Merci à Marion et à toute l'équipe pour ce chouette partage !

コメント


bottom of page